Beehave

Les femmes notaires

Les femmes notaires

les femmes notaires
Auteure : Elisa V.

Auteure : Elisa V.

Le monde du notariat s’est largement féminisé ces vingt dernières années. En 2020, 72% des nouveaux diplômés en notariat sont des femmes. Le métier de notaire est même le travail le plus féminisé dans les métiers du droit.

En 2022, l’âge moyen des notaires est de 44 ans.

Aujourd’hui, 16 759 notaires exercent en France, dont 9 290 sous la forme de notaires associés au sein de 4 510 sociétés et 9 229 notaires du nombre total de notaires sont des femmes. Ce qui nous donne un chiffre de 55% de femmes notaires. 

Un peu d’histoire 

Le métier de notaire est très ancien. Nous retrouvons des fonctionnaires dont le rôle s’apparente à celui des notaires au IIIème siècle de notre ère, durant le Bas Empire romain.

Longtemps un métier d’hommes, il s’est peu à peu ouvert aux femmes mais très timidement. Le notariat s’est ouvert aux femmes en 1948. Des propositions de loi ont été faites en 1920 et en 1929, mais l’évolution des priorités des féministes confrontées à l’hostilité à leur égard ainsi qu’un contexte d’avant-guerre ont sans doute joué en défaveur de la revendication.

La profession s’est rendue accessible aux femmes grâce à la loi du 20 mars 1948, qui vise plusieurs métiers d’auxiliaire de justice dont le métier de notaire.

Avant 1973, un stage suffisait pour devenir notaire. Cependant, en 1973, le diplôme est devenu obligatoire. En l’occurrence, la licence en droit avec l’arrivée discrète des femmes dans les cursus de formation.

La porte du notariat ne s’est toutefois qu’entre-ouverte. Jusqu’à la fin des années 1980, la part des femmes notaires est inférieure à 5% et ne dépasse pas les 10% avant 1995.

L’arrivée des femmes notaires

Etre une femme notaire et plus généralement une femme dirigeante relève du parcours du combattant. La femme “patron” est sous surveillance et attendue au tournant. Elle doit être plus exigeante envers elle-même et ses collaborateurs. 

Dans le master du droit notarial, les meilleurs dossiers sont sélectionnés et ceux des femmes sont bien meilleurs que ceux des hommes.

Globalement, dès la licence, il y a une grande féminisation des études de droit et il y a de moins en moins de candidats hommes en master. Beaucoup de femmes se retrouvent titulaires du diplôme pour devenir notaire mais peu arrivent à franchir le pas.

Les 3/4 des notaires salariés sont des femmes nous prouvant qu’elles ont fait leur entrée et se sont installées durablement dans le métier grâce à ce statut. Au contraire, le statut libéral est majoritairement occupé par des hommes.

Pourquoi y a t’il plus de femmes salariés que de femmes indépendantes ?

La personne qui devient notaire salariée pense que ce n’est que la première étape vers une association. Or, cela est rarement le cas. Le salaire global d’une femme notaire salariée est moins élevé que celui d’un homme. Outre les différences de rémunérations, source potentielle de frustrations, le nom du notaire salarié n’apparaît pas dans la dénomination de l’office et peut être licencié.

Le temps d’attente s’avère parfois interminable pour être notaire indépendant et ouvrir sa propre étude, comme pour l’obtention d’un prêt et de garanties suffisantes.

Le modèle du notaire ne comptant pas ses heures et dédié à son entreprise est défavorable aux femmes perçues comme moins aptes à ces attentes, de par leur implications dans les tâches domestiques et maternelles (difficile à étendre, n’est ce pas Mesdames?). 

L’aventure entrepreneuriale est difficile à concilier avec la vie privée, mais pas seulement dans le notariat. Cependant, la capacité d’organisation féminine et l’expérience héritée de nos aînées, permettent de trouver un équilibre entre vie privé et vie professionnelle.

Le problème est surtout dû au manque de confiance que les femmes ont en elle et la vision encore archaïque de certains hommes envers les compétences des femmes notaires à exercer leur métier.

Qu’apporte les femmes dans le monde du notariat ?

Les femmes notaires indépendantes sont principalement présentes en zone rurale et périurbaine. Cependant, elles sont encore très peu présentes en zone urbaine où les offices notariaux sont parfois installés depuis des générations et laissent moins de place aux nouvelles offices. Les femmes sont donc plus présentes en campagnes et en petites villes, ce qui leur permet de faire leur place et de, petit à petit, moderniser l’image du notaire en le féminisant.

Parfois, il y a des tensions dans les échanges avec des confrères surtout avec des femmes jeunes, mais cela n’a jamais été au détriment des clients.

Elles apportent des relations fluides et constructives entre interlocuteurs de même génération. 

L’arrivée des femmes notaires n’a pas dérangé les clients, bien au contraire. Les femmes sont compétentes dans la conduite de dossier et la prise de rendez-vous et possèdent notamment des qualités d’écoute. Elles ont un grand sens de l’observation, de rigueur et de précision mais aussi un sens pratique et de l’empathie. 

Ce qui font des femmes notaires, des partenaires fiables et pragmatiques.

Peut-on envisager une parité homme/femme dans le monde du notariat ?

Le sujet de parité et de crédibilité des femmes dans le milieu du notariat fait encore beaucoup réagir.

En avril 2017, le plan managérial fixant l’objectif à promouvoir l’égalité homme/femme a été mis en place.

La vision poussiéreuse du vieux notaire est révolue grâce à l’apparition des femmes notaires qui permet de moderniser et rajeunir l’image.

La parité est en cours, ce qui est un atout compétitif et nous y serons tous gagnants à la fin.

La femme notaire fait sa place en France

Le monde du notariat s’est énormément féminisé cependant, il reste encore une grande inégalité au niveau des sexes au sein des dirigeants d’études où les femmes sont en grandes infériorité. 

Cependant, les mentalités évoluent dans le bon sens. Le fait d’avoir une femme notaire, ne gêne en rien les clients qui sont habitués à la parité dans de nombreux autres corps de métier.

La femme notaire fait sa place en France et n’a pas l’intention de l’abandonnée. Elle permet d’évoluer la profession et la relation avec le client. La femme notaire est autant capable qu’un homme et elle le montre très bien dans son organisation et sa gestion du travail. De plus, avec des notaires plus jeunes vient la digitalisation des entreprises et de ses documents. 

La digitalisation a permis aux offices de continuer à travailler malgré la pandémie. 

Beehave est une plateforme d’automatisation qui vous épaule dans votre organisation et dans la gestion de vos dossiers en toute simplicité.Nous aidons les notaires dans leur transformation digitale !

Pour en savoir davantage sur nos solutions, demandez une démonstration rapide et gratuite