Beehave

Quels frais de notaire pour une donation ?

Quels frais de notaire pour une donation ?

hommes sourire ordinateur

Le montant des frais de notaire dépend de l’acte accompli et de la valeur des biens concernés. De son vivant, en lui transmettant tout ou partie de son héritage, les donations permettent de profiter à ses héritiers ou à des tiers. Les dons doivent être payés pour le droit de faire un don et, le cas échéant, des frais de notarisation pour le don.

 

 

Définition des frais de notaire

  •  Le montant versé à un notaire, généralement appelé « frais de notaire », comprend tous ces éléments : • Droits et taxes : ils représentent environ un huitième du coût. Ils sont collectés et renvoyés dans le pays pour le compte du client. Ils varient selon la nature du contrat et la nature du bien dressé par le notaire. Les déboursés : ils représentent le dixième des frais. Il s’agit de l’ensemble des sommes qui ont été déjà payées par le notaire pour le compte de son client, et qui ont rémunéré tous les intervenants à l’acte (administrations, prestataires, etc.). Les déboursés englobent également le paiement de frais dits exceptionnels, comme le coût des déplacements du notaire.
  • Enfin, la rémunération du notaire : ce poste, affecté au paiement des charges de l’office notarial, et notamment le salaire du notaire et de ses collaborateurs, représente le dixième des frais.
  • La rémunération des notaires dans l’exercice de leurs fonctions est strictement réglementée et soumise à des tarifs : ainsi, les clients peuvent être rassurés grâce à cette transparence tarifaire. 


Notaire et rémunération 

Le notaire est rémunéré par le client au moyen :

  • d’émoluments : rémunération réglementée qui s’applique lors de l’accomplissement de missions de rédaction d’actes notariés ;
  • d’honoraires : rémunération librement négociée entre le notaire et son client pour l’accomplissement de missions de conseil.

Cela signifie que le prix des prestations du notaire est le même, quel que soit le client ou la zone géographique.

 

On dit que le tarif est soit fixe, soit proportionnel, et fonction du montant faisant l’objet de la convention notariée. Le prix que doit alors payer le client fait partie d’une grille tarifaire.

 

Le tarif englobe le coût de toutes les interventions effectuées par le notaire dans le cadre de sa mission, qu’elles soient impératives ou facultatives.

 

 

Quels sont les frais pour une donation et qui doit les payer ?

Droits de donation, taxe d’enregistrement et apports de sûretés immobilières… Les donations demandent beaucoup de dépenses. En principe, elle doit être payée par le bénéficiaire, mais le donateur peut également s’en occuper. Cependant, en raison de l’allocation, si le don est bénéfique à l’enfant, seul un impôt de 100 000 euros sera payé, et s’il est bénéfique à un couple marié ou pacsé, il devra s’acquitter de 80 724 euros. De plus, lorsque le don concerne les petits-enfants, l’allocation est de 31 865 euros et l’arrière-petit-fils est de 5 310 euros. A noter que la réduction d’impôt s’applique tous les 15 ans. Passé ce délai, les dons sont soumis à l’impôt, qui varie selon le lien de parenté : • Les enfants ou les conjoints représentent 5 % à 45 % et les bénéficiaires non apparentés représentent 60 %. En plus des devoirs de l’administration fiscale, les dons entraînent également des frais de notarisation, basés sur la valeur de la propriété en pleine propriété. 4,9 % de 0 à 6 500 €, 2 % de 6 501 à 17 000 €, 1,3 % de 17 001 à 60 000 € et 1 % au-dessus de 60 000 €. 

 

 

 

Calculez le coût d’une donation-partage

 

Pour déterminer le coût d’une donation-partage, le donateur doit effectuer le calcul suivant :

Émoluments du notaire + taxe sur la publicité foncière + prélèvement = coût total

 

Maintenant vous savez tout sur les frais de notaire pour une donation.

 

Pour plus de précision, n’hésitez pas à nous contacter !   

 

Articles connexes :